📦 LIVRAISON OFFERTE À PARTIR DE 15€ D'ACHAT 📦 ET -5% APPLIQUÉ AUTOMATIQUEMENT AU PANIER

Ovulation douloureuse : faut-il s’inquiéter et comment soulager la douleur ?

Ovulation douloureuse : faut-il s’inquiéter et comment soulager la douleur ?

Chaque mois, c’est la même chose, vous savez exactement lorsque vous ovulez. La raison ? Des douleurs pointent le bout de leur nez. On fait le point sur ce phénomène et on vous dévoile des conseils pour soulager la douleur. 

On parie que vous avez déjà ressenti des douleurs, des crampes ou des spasmes durant le mois ressemblant fortement à des douleurs de règles. Pas de panique : vous êtes en train d’ovuler. Toutefois, on vous l’accorde ce n’est pas une partie de plaisir. Mais alors, faut-il s’inquiéter de ces douleurs ? 

Faut-il s’inquiéter de ces douleurs ? 

En général, les douleurs ovulatoires sont passagères et ne devraient pas vous gâcher la vie. Toutefois, si ces douleurs interviennent trop régulièrement, qu’elles ne passent pas au bout de plusieurs jours, et qu’elles sont très fortes, il est recommandé de consulter un spécialiste afin d’éviter tout problème plus grave de santé. 

Quand apparaissent les douleurs ?

Ces douleurs (crampes d’estomac/ovaires, maux d’estomac, spasmes) interviennent généralement en milieu de cycle menstruel. Ces douleurs sont tout à fait normales, certaines femmes les ressentent de manière plus ou moins forte. En général, leur durée varie entre quelques heures à quelques jours. Cela est synonyme de bonne ovulation. Et voyez le côté positif, si un jour vous avez un désir de grossesse, vous connaîtrez parfaitement vos jours d’ovulation. Toutefois, ces douleurs peuvent également être causées par des problèmes de santé plus graves.

Les autres causes de ces douleurs
  • La présence de liquide folliculaire au niveau du péritoine. Au moment de l’ovulation, la production de l’hormone lutéinisante (LH) est à son maximum, ce qui fait augmenter la tension du liquide au sein du follicule. Celui-ci finit par éclater pour libérer l’ovocyte à l’intérieur. Résultat : lorsque le follicule se rompt, du liquide peut s’écouler derrière l’utérus provoquant des douleurs. 
  • Des ovaires polykystiques. Pour savoir si vous avez des ovaires polykystiques il faut réaliser plusieurs analyses et avoir plusieurs rendez-vous avec des spécialistes.

  • L'endométriose. Cette maladie provoque des douleurs permanentes ou ponctuelles en fonction de la localisation des lésions. Celles-ci sont souvent liées au cycle et s’intensifient notamment au moment de l’ovulation ou des règles.
  • L’augmentation du volume de l’ovaire qui expulse l’ovocyte peut entraîner une tension latérale dans le bas-ventre à l’origine de douleurs.

  • La rupture d’un vaisseau sanguin au moment où le follicule se rompt. Cela peut entraîner des saignements. 

Comment soulager ces douleurs ? 

Tout comme les douleurs menstruelles, il existe des manières de les soulager. En général, la prise de paracétamol soulage les douleurs. Vous pouvez également opter pour des méthodes naturelles comme une infusion à la camomille et une bouillotte chaude. Enfin, il est recommandé de consulter un spécialiste si ces douleurs sont trop intenses et ne passent pas avec le temps. Vous l’aurez compris, dans la plupart des cas, les douleurs ovulatoires ne sont pas dangereuses mais il est important de surveiller tout état de changement. 
Article précédent
Article suivant

ARTICLES RECOMMANDÉS

Fermer (esc)

Popup

Use this popup to embed a mailing list sign up form. Alternatively use it as a simple call to action with a link to a product or a page.

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Ajouté au panier à l'instant